Le logiciel  open source se définit par le respect de quatre libertés fondamentales :

  • Exécuter le programme,
  • Etudier le programme et l’adapter selon son besoin (ce qui implique l’accès au code source),
  • Redistribuer le programme pour aider son prochain,
  • Améliorer le programme et distribuer ces améliorations au public (ce qui de même implique le libre l’accès aux sources).

La licence  GNU/GPL est utilisé par 70% des programmes open sources et se caractérise principalement par son article 2, qui énonce le droit de modifier et de redistribuer à la condition que ce soit sous la même licence GPL. C’est ce que certains appellent le caractère viral de la licence : elle se communique aux travaux dérivés.